Chroniques birmanes, de Guy Delisle

Chroniques birmanesLa femme de Guy Delisle travaille pour MSF. Elle est donc régulièrement envoyée en mission aux quatre coins de la planète, toujours accompagnée de son BDiste de mari et de leur (plus tard « leurs ») fils. Guy Delisle a publié plusieurs « Chroniques » : carnets de voyage en BD de ce qu’il a vécu en ces obscures contrées, pendant que sa femme sauvait des vies. J’aime beaucoup ses dessins (simples et efficaces, qui rendent bien les ambiances qu’il décrit –du moins je l’imagine, je ne suis jamais allée en Birmanie ^^), et sa façon de raconter, son humour.

Chroniques birmanes, donc. Monsieur Delisle se retrouve catapulté (avec son fils de quelques mois) en Birmanie – ou plutôt au Myanmar, si on suit l’appellation que le pays se donne (et que lui reconnaît l’ONU). Bref, il se retrouve en Asie, entre le Bangladesh et la Thaïlande. Il est de notoriété publique que la situation politique et économique birmane est simplissime : la BD l’explique bien (sans non plus se transformer en leçon de géopolitique), je vous laisse le plaisir de la lire pour vous faire une idée de la façon dont on vit dans un pays violemment dirigé par des militaires et comptant pour ennemis la majorité des pays de la planète. Il raconte tout (ou presque) : les joies des coupures d’électricité et de la censure sur Internet et dans les journaux, les petits bonheurs qu’apportent un bébé et la découverte d’une culture de l’autre bout de la planète, les voyages de rêves à bord de bus d’un incroyable luxe, la saison des pluies et la saison sèche, les rencontres entre expat’ et les rumeurs sur un gouvernement qui ne communique que par louanges à son armée, mais aussi sa fascination pour Aung San Su Kyi (alors en résidence surveillée)…

Un bouquin intéressant, qui sait être un minimum pédagogique quand besoin est, mais dépaysant, qui raconte avec simplicité –parfois énervement- leur séjour en Birmanie. J’aime.

 

Chroniques birmanes, de Guy Delisle, éditions Delcourt, collection Shampooing

Publicités

2 réflexions au sujet de « Chroniques birmanes, de Guy Delisle »

  1. Il est à la médiathèque ? Ça fait un moment que j’ai envie de le lire… ^^
    Et sinon, je crois que la collection s’appelle Shampooing, pas Shamooing 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s