Uglies, de Scott Westerfeld

Uglies - Scott Westerfeld« C’est vrai qu’il ne paie pas de mine, comme ça, et que l’histoire a l’air inintéressante, banale, mais je te jure qu’il est génial, vraiment, tu devrais le lire… »

Une discussion avec une amie à la médiathèque – elle veut me faire lire un livre dont j’avais beaucoup entendu parler mais qui ne me disait pas grand-chose, et je tentais de lui expliquer que je n’avais pas le temps et que ma PAL était déjà énorme. Résultat : elle a mis le bouquin dans mon sac et m’a forcée à l’emprunter.  Eh bien, je l’en remercie.

 

Tally aura seize ans dans trois mois. Seize ans, l’âge rêvé, l’âge où les Autorités vous font subir une opération qui vous enlèvera chacun de vos défauts, chacune des irrégularités de votre horrible corps d’Ugly, pour vous transformer en Pretty, en belle personne, en un adulte libre et dont la vie sera dédiée à l’amusement, aux fêtes et soirées dans New Pretty Town, ville à laquelle votre beau corps de Pretty vous donnera accès. Mais Tally doit attendre trois mois. Trois mois sans son meilleur ami, Peris, qui lui est déjà devenu Pretty. Trois mois à se tourner les pouces, seule, dans Uglyville. Alors elle décide de tromper les capteurs qui surveillent les jeunes Uglies et les empêchent d’accéder à New Pretty Town, pour aller voir son ami Peris. Cette escapade nocturne va lui permettre de rencontrer Shay, une autre Ugly qui aime faire des bêtises, et lui ouvrir la voie vers d’autres possibles : peut-on renoncer à accéder à la beauté quand elle vous est offerte sur un plateau – avec la vie confortable qui va avec ?

Uglies est un bouquin « actif », c’est-à-dire un bouquin où il se passe des trucs, et pas seulement dans la tête des personnages : il y aura des entrées par effraction, des courses poursuites, des fuites, des retrouvailles… Mais (et c’est là tout l’intérêt du roman) il y aura aussi des réflexions éthiques et philosophiques : quel est l’intérêt que le gouvernement trouve à convaincre tous ses jeunes qu’ils sont moches, et que seule l’opération peut les rendre beaux ? Jusqu’où cette opération modifie-t-elle leurs corps ? Chercher la liberté, oui, mais jusqu’où et à quel prix ?

Ce roman SF me semble être l’un des seuls à décrire un monde où l’apparence gouverne – un aspect de la société qu’il est intéressant de critiquer (à ajouter à l’effrayante liste qui cumule corruption et injustices en passant par le désastre écologique)-, il amène des idées intéressantes, développe un monde certes tourné vers la beauté, mais qui demeure un monde complet : les évolutions technologiques, les nouveaux modes de vie, sont eux-aussi évoqués.

Un bouquin qui fait du bien et qu’on a du mal à lâcher – j’ai regretté de ne pas l’avoir lu pendant les vacances. Je lirai la suite (Pretties), c’est sûr !

Un reproche tout de même : je ne suis pas fan de l’accumulation d’actions, et je trouve que ça amène le livre à être moins beau du point de vue de la façon d’écrire.

 

Uglies, de Scot Westerfeld, traduit de l’anglais par Guillaume Fournier, aux éditions Pocket Jeunesse

Publicités

2 réflexions au sujet de « Uglies, de Scott Westerfeld »

  1. J’ai essayé deux fois de lire un livre de cet auteur et je n’y arrive tout simplement pas. Après avoir abandonné Afterworls, j’ai aussi laisse tomber Uglies dont ni l’histoire ni les personnages ne me plaisaient… Même si c’est vrai que la réflexion menée par l’auteur est intéressante !

    J'aime

    • Peut-être que tu es trop vieille, et que si tu les avais lu plus tôt, tu aurais aimé ces bouquins ? 😉
      M’enfin, c’est clair qu’on reste sur un « style américain » (façon films pleins d’action et de critique des méchants de notre terrrible monde).

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s